Les comptes de la châtellenie de Lompnes (Ain) aux XIIIe et XIVe siècles (1272-1329)

 

 

Les comptes de châtellenies constituent une source essentielle pour l'histoire de l'actuel département de l'Ain. Ils sont aujourd'hui dispersés dans les centres d'archives, où les ont amenés les nécessités de gestion des différents princes souverains : en Côte d'Or, Savoie, Piémont, Isère ... et même, pour quelques pièces éparses, dans l'Ain.

Cette dispersion était un frein à la connaissance et à l'exploitation de ces documents. Paul Cattin, alors directeur des archives départementales de l'Ain, a donc entrepris de les mettre en valeur, par des transcriptions accompagnées de présentations historiques et de glossaires. Historiens et archéologues ont pu utiliser ces travaux, également rendus accessibles aux chercheurs amateurs et aux curieux d'histoire locale, grâce à la traduction en français du texte latin.

 

Un nouveau partenariat s'est noué entre l'association des Amis des archives de l'Ain et l'association patrimoniale du plateau d'Hauteville « le Dreffia », afin de poursuivre cette entreprise par l'édition des comptes de la châtellenie de Lompnes.

 

Les comptes de la châtellenie de Lompnes sont conservés aux Archives départementales de la Côte-d'Or, dans le fonds de la Chambre des comptes et couvrent, de manière discontinue, la période 1272-1451.

 

La présente publication concerne les premiers comptes, de 1272 à février 1329, soit 7 rouleaux,  totalisant 59,40 mètres. Les lacunes sont importantes : les années 1276-1278, 1282-1300, 1311-1315, 1321 et 1327 ne sont pas du tout représentées ; certaines autres années sont incomplètes ; le compte, allant de 1301 à 1305 est très endommagé par l'humidité dans sa partie droite, sur toute la longueur du rouleau : il a donc été exclu de la transcription, qui aurait produit un texte certes intéressant mais très lacunaire.

 

Cette étude a permis de préciser le contenu des documents, parfois erroné dans l'inventaire sommaire publiée en 1873 par les archives départementales de la Côte d'Or. En dehors de ces ajustements chronologiques, le travail réalisé permet d'accéder à des sources non signalées dans l'inventaire: des comptes de la châtellenie de Dorches ( commune de Chanay) entre 1272 et 1275 car le châtelain cumulait les deux charges ( premier et deuxième comptes du rouleau B8207) ; des comptes de la châtellenie de Saint-Rambert entre 1279 et 1281, pour la même raison (troisième et cinquième comptes du même rouleau) enfin, un compte inscrit en fin de rouleau concerne la construction en 1308 du château de Monteurnil ( ou Montcomet, près des Neyrolles, fort peu documenté par ailleurs.

Auteurs : Florence Beaume, Paul Cattin et Jérôme Dupasquier

En collaboration avec Yann Cruiziat

 

Format 21x29 ; 200 pages ; 22 illustrations

prix 25 €

 

Pour toute question concernant l’achat des publications du Dreffia

 vous pouvez nous adresser un message à : contact@dreffia.com

 

Quelques pages de l'ouvrage