La seigneurie de Champdor

Pour raconter l’histoire de la seigneurie de Champdor, il nous faut remonter le temps jusqu’au moyen-âge.

 

Au 11e siècle Champdor dépend, sur le plan religieux du diocèse de Genève et de l’abbaye de Nantua, sur le plan civil elle est sous la dépendance des Coligny.

 

1137 - les terres sont cédées aux Comtes de Savoie: Champdor devient savoyard.  Pendant plusieurs siècles la seigneurie passent dans les mains de différents propriétaires, tous de familles nobles et vassaux du comte de Savoie

 

1562 - Pierre de Montluel pour tenir son rang de Conseiller et Grand Bailly d'épée, emprunte 5 000 écus ; ne pouvant rendre cette somme et pour éviter la prison, il vend la seigneurie à Hugues de Michaud. Un an après Hugues de Michaud devient baron de Corcelles et Champdor.

 

1580 - la seigneurie de Corcelles et de Champdor se séparent.  Les enfants d’Hugues de Michaud deviennent respectivement Charles, baron de Champdor ; Louis, baron de Corcelles.

 

Quittons le Moyen âge pour la renaissance.

 

1601 - le Bugey est annexé définitivement au royaume de France ; Champdor devient français. La seigneurie dépend alors de la province de Bourgogne et du baillage de Belley. Les terres de Champdor entrent en possession de Charles puis de Catherine de Michaud qui épouse en 1629, en première noce, Emmanuel de Montillet.

 

En 1675, Bertrand de Montillet qui hérite de sa mère, rachète la seigneurie de Champdor pour 16 000 livres.

 

La famille de Montillet tiendra la seigneurie de Champdor jusqu’à la révolution de 1789.

 

Au début du 18e siècle, Guy de Montillet et Hippolite de Revol, mariés en 1695, entreprennent la construction du château. Celle-ci se terminera en 1743.

 

Nous sommes en 1773, et c’est à Thomas de Montillet, troisième du nom, qu’incombe le soin de réparer les minimes dégâts causés par la révolution française. Il refait, entre autres, les toits des 4 tourelles. Par contre il ne rétablit pas les constructions situées à l’ouest, les 2 tours. On peut penser que l’une est devenue le soutien de la terrasse avec sa cave voutée et l’autre le pigeonnier. Les douves qui semblent avoir existées sont comblées. Il réside à Champdor et devient son maire en 1816.


Les Montillet restèrent propriétaire du Château jusqu’en 1912, année à laquelle le château et ses propriétés furent vendu aux enchères. Il connut alors une histoire assez mouvementée, passant entre les mains de plusieurs propriétaires. Il fut acquis, notamment, par la Mutuelle des employés de la ville de Marseille qui l'utilisa quelques années comme centre de repos, avant de le revendre à un particulier. C'est à ce dernier que la commune de Champdor devait le racheter en 1995.

 

Le château peut être visiter

  • pendant l'été,
  • durant les journées européennes du patrimoine
  • et à la demande pour les groupes.

En faire la demande auprès du Dreffia dans la rubrique "nous écrire"