Les monuments aux morts

Les monuments aux morts n’existent quasiment pas avant le XIXe siècle : les monuments commémorent les victoires militaires et portent rarement les noms des soldats morts, à moins qu'il ne s'agisse de personnalités. 

 

Les monuments aux morts de la guerre de 1870 sont peu nombreux en France en comparaison à ceux commémorant les morts de la première guerre mondiale. Ils constituent les premiers exemples de monuments rendant hommage aux Morts pour la Patrie citant à égalité les hommes de troupe et les officiers. Les premiers sont élevés à partir des années 1880. Ils sont intéressants car tous différents, réalisés souvent par des artistes affirmés, à l'âge d'or de la sculpture de la fin XIXe siècle, contrairement aux monuments de la guerre de 1914-18 produits en série à une époque postérieure.